Laissez vous émouvoir par le portrait dessin d’un petit garçon ghanéen inspiré d’une magnifique photo de la photographe américaine Lisa Kristine. Un dessin tout en douceur, sensible et émouvant, réinterprété au crayon et au stylo.

Portrait dessin d’un petit garçon ghanéen

Une photo de Lisa Kristine pour dénoncer l’esclavage moderne

La photo dont je me suis inspirée pour faire ce dessin a été prise par Lisa Kristine, une photographe américaine engagée. Passionnée par les cultures indigènes, elle a voyagé dans plus de cent pays à travers le monde pour photographier la beauté et la souffrance des gens qu’elle a rencontrés. Photographe humanitaire et fervente activiste pour l’abolition de l’esclavage moderne, elle espère que ses portraits graves et émouvants marqueront les esprits et feront évoluer le monde. Lisa a rencontré ce petit garçon au Ghana, dans un refuge pour anciens esclaves. Les africains ainsi sauvés de leur terrible condition y sont nourris, reçoivent du soutien moral et des soins médicaux et peuvent même apprendre à lire.

Le portrait d’un petit garçon africain du Ghana

Il s’agit du portrait dessin d’un petit garçon africain du Ghana. L’enfant est âgé d’environ six ans. Représenté de profil, il a les épaules voûtées et la tête en arrière. Des gouttes d’eau ou de sueur perlent sur son front. Sa bouche est entre-ouverte comme s’il prenait une profonde respiration. Son regard un peu éteint est perdu dans le vide. En effet le petit, éprouvé par la chaleur et la fatigue, semble récupérer ses forces après un gros effort. Il est bien trop essoufflé pour se concentrer sur quoique ce soit. Quelles épreuves a-t-il du traverser ? Quoi qu’il en soit on ne peut qu’être ému par le visage pur et empreint de candeur de ce petit bout de chou aux cils recourbés.

Un dessin tout en douceur, sensible et émouvant

J’ai choisi de réaliser ce dessin sur du papier kraft. Sa couleur beige-brun m’évoquait l’Afrique : la couleur de la terre aride, de la savane et du torchis des maison. J’ai d’abord fait le dessin au crayon à papier gras. Les rainures verticales du papier donne un effet de texture intéressant quand on passe le crayon dessus. Pour donner du contraste, j’ai noirci l’œil, les narines et la bouche au stylo fin noir et j’ai accentué les ombres du cou avec des hachures. Enfin, pour apporter de la lumière et du relief au visage, j’ai retravaillé les parties bombées au stylo blanc et j’ai crée des reflets dans les yeux et les cheveux. Cette technique donne un effet de luisance qui rend le portrait encore plus réaliste. Elle donne également du relief aux gouttes d’eau qui perlent sur le front de l’enfant. Pour détacher le portrait du fond et donner de la profondeur, j’ai hachuré la zone autour de l’enfant au crayon gras.