Pour ce deuxième dessin d’après une photo de Pete Oxford, j’ai choisi le portrait d’un petit garçon aux joues roses originaire d’Équateur. Un contraste étonnant entre douceur, timidité et atmosphère festive et colorée !

Portrait dessin d‘un petit garçon d’Équateur aux joues roses

Un portrait d’après une photo de Pete Oxford prise en Équateur

Pete Oxford est un photographe de voyage anglais qui œuvre pour la préservation des cultures et de la nature. L’Amérique du sud est l’une de ses destinations favorites. Il s’est rendu à Salasaca, dans le centre de l’Équateur, pour photographier un festival annuel haut en couleurs : la fête du soleil ! (« Inti Raymi » en langue quechua) Il s’agit à l’origine d’une cérémonie religieuse inca en l’honneur de l’Inti, père soleil. Elle marque le solstice d’hiver dans les pays andins de l’hémisphère Sud. C’est au milieu de ces festivités que Pete Oxford a pris le cliché de ce petit garçon aux joues roses et au sourire timide, caché derrière son chapeau de feutre rond.

Le dessin d’un petit garçon aux joues roses avec son chapeau

Ce dessin a pour sujet un adorable petit garçon d’environ six ans, vêtu d’un poncho col en V noir et d’un chapeau en feutre. Sa bouche mi-souriante mi-grimaçante laisse entrevoir ses petites dents de lait et ses joues sont rosées malgré son teint mat. Ses fins cheveux noirs lui tombent sur le front et encadrent ses beaux yeux ébène en amandes. Le petit garçon semble intimidé. Il joue nerveusement avec ses doigts et on peut lire dans son regard une pointe d’inquiétude. Est-ce l’objectif du photographe qui l’impressionne ou bien le vacarme des festivités autour de lui ? Derrière lui, on peut voir des pièces de tissus aux couleurs chatoyantes. Il s’agit du dos d’un costume de cérémonie, une sorte de cape multicolore portée par dessus un pantalon blanc en dentelle. De nombreux accessoires viennent compléter la tenue de fête : des masques, des foulards, des chapeaux tressés aux rubans colorés et surmontés de plumes…

Un portrait dessin balancé entre douceur et couleurs éclatantes

Les couleurs du portrait tirant vers le beige (la peau mate de l’enfant, son chapeau marron clair) j’ai choisi de réaliser ce dessin sur papier kraft. Je me suis dis que cela ferait un joli contraste avec les couleurs éclatantes des étoffes en arrière-plan. J’ai traité les matières avec des techniques différentes : les tissus satinés ainsi que la peau lisse et douce de l’enfant aux crayons de couleur et son chapeau au crayon sépia pour un rendu plus brut et un effet de matière brossé et duveteux.
Les couleurs éclatantes des tissus en fond détonnent avec la tenue sombre et sobre de l’enfant et cette dualité vient renforcer le contraste du petit garçon intimidé au milieu de tout ce folklore bruyant.
Les crayons de couleurs me semblaient les plus aptes à conserver à la fois la douceur du portrait et la saturation des couleurs, là où l’aquarelle aurait été trop pâle et l’acrylique trop agressive. Pour donner plus de relief et de lumière au visage de l’enfant, j’y ai ajouté quelques touches à la craie blanche. J’ai également intensifié le blanc des yeux et les dents avec un stylo blanc. Enfin, pour plus de contraste, j’ai retravaillé le contour des yeux et du visage ainsi que les vêtements et les cheveux au stylo noir.

Portrait dessin d'une vieille femme au col roulé